Êàðòà ñàéòà

The icon of Mother Maria (Skobtsova), Yuri Skobtsov, Fr Dimitri Klepinine and Elie Fondaminskii


Here is a photo of the icon used at the services of glorification at the Cathedral of St Alexander Nevsky in Paris on May 1 and 2, 2004. It was written be Maria Struve, who knew the four saints. This is scanned from the postcard given to all who were present for the glorification. Note that the background color of the actual icon is more cream than orange. (For a higher resolution image, contact Jim Forest -- jhforest@cs.com.)


mariaetal.jpg

Tropaire, ton 1:


Par les souffrances que les saints ont endurées pour Toi. *

sois emploré, Seigneur, * et guéris toutes nos maladies:*

nous t'en prions, ô Ami des hommes.


Kontakion, ton 8. Sur: Commes premices:


Comme témoins de la vérité, et prédicateurs de la piété, * honorons dignement par des chants divinement inspirés * Dimitri, Marie, Georges et Elie, * ayant supporté les liens, les souffrances et l'injuste jugement, * et que par les martyre ont reçu la couronne inflétrissable.


[We will soon post an English translation.]

N° Prot. 927/2003

Acte d’insertion dans la liste des saints (Hagiologion) de l’Eglise orthodoxe,

de ceux qui ont servi dans l’Exarchat patriarcal des Paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale : le protopresbytre Alexis Medvedkov, le prêtre Dimitri Klépinine, la moniale Marie Skobtsov, le fils de celle-ci Iouri Skobtsov, et Elie Fondaminskii.

Ceux qui dans la vie présente se sont conduits de façon sainte et pieuse, et se sont dépensés par le travail et la parole au service, et dans l’amour, de Dieu et du prochain, et qui, après leur départ vers l’Au-delà, par des signes et des miracles ont été attestés par Dieu, la sainte Eglise du Christ sait les honorer et les célébrer à jamais en toute piété par des hymnes et des louanges, et invoquer leur intercession agréée par le Dieu très bon, pour la rémission des péchés et la guérison des malades.

C’est ainsi que sont apparus durant leur vie le protopresbytre Alexis Medvedkov, le prêtre Dimitri Klépinine, la moniale Marie Skobtsov et son fils Iouri Skobtsov, et Elie Fondaminskii, qui, originaires de Russie,  ont servi au sein de notre Exarchat patriarcal des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale pendant la première moitié du 20e siècle : ils se sont distingués par l’ascèse et la sainteté de leur vie, et, par la dignité de leur vie et leur bon exemple, ils ont contribué à l’édification de l’âme de nombreux fidèles ; ils ont, durant la Seconde guerre mondiale, souffert bien des maux et été soumis à des tourments qu’ils ont supportés avec fermeté, et, de leur vivant et après leur mort, ils ont été jugés dignes par Dieu du charisme d’opérer des miracles. C’est d’eux tous que notre exarque patriarcal le très saint archevêque de Comanes Mgr Gabriel a fait mention par sa proposition à l’Eglise, faisant en même temps mention du respect dont ils sont entourés par les fidèles de son Exarchat, qui les vénèrent et les honorent comme saints et invoquent leur intercession auprès du Seigneur, ainsi que de la fin comme martyrs de quelques-uns d’entre eux, à cause de l’Evangile du Seigneur. En conséquence, nous avons décidé, suivant la pratique usuelle de l’Eglise, d’accorder l’honneur qui revient à ces personnes très saintes.

C’est pourquoi nous décrétons et ordonnons en synode, et recommandons dans l’Esprit Saint que le protopresbytre Alexis Medvedkov, le prêtre Dimitri Klépinine, la moniale Marie Skobtsov et son fils Iouri Skobtsov, et Elie Fondaminskii, qui ont achevé leur vie saintement et en martyrs, soient comptés parmi les bienheureux martyrs et les saints de l’Eglise, honorés par les fidèles, et célébrés par des hymnes de louanges chaque année le 20 juillet.

En signe et attestation de quoi a été aussi établi par nous le présent acte patriarcal et synodal, d’une part rédigé et signé sur ce registre de notre Sainte et Grande Eglise du Christ, d’autre part adressé, de façon conforme et identique, au très saint archevêque de Comanes Monseigneur Gabriel, notre exarque patriarcal, pour être lu dans les églises selon la règle et déposé ensuite dans les archives de l’Exarchat patriarcal,

En l’année 2004 du Sauveur, le 16 janvier,

Copie certifiée conforme

Au Patriarcat, le 4 février 2004,

L’Archisecrétaire du saint-synode.

Tr. fr. MS

Ñèôîí äëÿ ñëèâîê
Îïòîâàÿ è ðîçíè÷íàÿ ïðîäàæà êóõîííûõ ìîåê, ñìåñèòåëåé, ñèôîíîâ
moleculares.ru